Contenus web et droits d’Auteur comment vous protéger contre le plagiat et le vol

Imaginez des heures de recherche, d’écriture et de création, dilapidées par quelqu’un d’autre qui s’approprie indûment votre génie. Le plagiat est bien plus qu’une simple violation des droits d’auteur ; c’est un acte qui bafoue l’éthique, la confiance et le respect mutuel dans le monde en ligne.

Nous avons tendance à penser que l’indication « copyright© » ou la mention « tous droits réservés » sont des boucliers qui protègent notre site web du vol de contenu et du plagiat. La réalité est tout autre ! En réalité, elles ne fournissent pas une protection juridique absolue, du moins en France. Ces indications servent principalement à informer les visiteurs que votre œuvre est soumise au droit d’auteur et qu’il leur interdit de s’en approprier. C’est tout malheureusement ! Elles ne garantissent en rien une défense ferme contre le plagiat.

Alors, que devez-vous vraiment savoir sur le droit d’auteur pour protéger efficacement votre site internet et vos contenus web (articles, images, vidéos…) contre le plagiat ? Nous allons répondre à cette question dans cet article.

Comprendre le plagiat et le vol de contenus web

Qu’est-ce que le plagiat de contenu ?

Le plagiat de contenu se produit lorsque quelqu’un utilise, copie, ou reproduit du contenu créé par quelqu’un d’autre sans obtenir la permission appropriée ou sans donner crédit à l’auteur original. Cela peut se produire sous différentes formes, notamment :

➡️ Copier et coller le contenu d’un site web sur un autre site sans autorisation.

➡️ Utiliser des images, des vidéos, des articles de blog ou d’autres éléments de contenu sans l’autorisation du créateur.

➡️ Reproduire du texte ou des médias sans citer la source d’origine.

➡️ Réutiliser du contenu protégé par des droits d’auteur sans l’autorisation du détenteur des droits.

Les conséquences du plagiat

Le plagiat de contenus web, qu’il s’agisse de textes, d’images, de vidéos ou d’autres éléments, peut avoir des conséquences graves pour le site web ou la personne victime :

➡️ Risque de duplication de contenu : Si le contenu volé est indexé par les moteurs de recherche avant le vôtre, vous pourriez être accusé de duplication de contenu, ce qui pourrait nuire à votre classement dans les résultats de recherche.

➡️ Perte de revenus : Si votre contenu est utilisé sans votre permission, vous pouvez perdre des revenus potentiels, surtout si le plagiaire génère des revenus publicitaires ou vend des produits ou des services en utilisant votre contenu.

➡️ Coûts juridiques : Pour protéger vos droits d’auteur, vous pourriez être amené à engager des avocats pour prendre des mesures légales contre le plagiaire. Tout cela entraînera des frais juridiques importants.

➡️ Perte de temps et d’énergie : Traiter le plagiat de contenu demande du temps et de l’énergie, que ce soit pour rechercher les coupables, envoyer des demandes de retrait, ou suivre des procédures légales.

➡️ Perte de contrôle sur le contenu : Lorsque votre contenu est utilisé sans permission, vous perdez le contrôle sur la manière dont il est présenté, interprété, ou même modifié par les plagiaires. Le sens original de votre travail risque d’être détourné.

➡️ Impact sur la créativité : Si on vous vole votre contenu, vous pourrez être découragé à créer et à innover. En tout cas, vous hésiterez sûrement à deux fois avant de partager un long et très bon article.

Comment protéger vos droits d’auteur ?

Différents types de contenus web

La première étape pour protéger vos droits d’auteur est de créer un contenu original. Assurez-vous que tout ce que vous publiez sur votre site web est le fruit de votre propre travail ou que vous avez obtenu les autorisations nécessaires pour l’utiliser. Sachez également que plus votre contenu est unique et précieux, moins il est susceptible d’être volé.

Il est également essentiel de créer des preuves de votre propriété intellectuelle. Pour ce faire, voici quelques dispositifs que vous pourrez mettre en place :

➡️ Dater votre contenu : Gardez une trace des dates de publication de vos articles, de vos images, de vos vidéos…

➡️ Ajouter un avis de droits d’auteur : Ajoutez un avis de droits d’auteur sur votre site web. Cela signale clairement aux visiteurs que votre contenu est protégé par des droits d’auteur. Vous pouvez inclure la mention « © [Année] [Votre Nom ou Nom de l’Entreprise] » en bas de chaque page. Un avis de droits d’auteur typique inclut : le symbole de droits d’auteur (©), votre nom ou le nom de votre entreprise, l’année de création ou de publication du contenu et une déclaration indiquant que tous les droits sont réservés.

➡️ Mettre un filigrane à vos images : Vous pouvez ajouter un filigrane ou Watermarking à vos images pour indiquer qu’elles sont protégées par des droits d’auteur. Cela peut dissuader le vol de contenu visuel.

➡️ Utiliser des outils de surveillance en ligne : Il existe des outils en ligne qui vous aident à surveiller le web pour détecter toute utilisation non autorisée de votre contenu. Google Alerts, Copyscape, et d’autres services peuvent vous avertir lorsque votre contenu apparaît ailleurs en ligne. : Google alerts vous permet de configurer des alertes afin de surveiller la publication de votre contenu sur d’autres sites web. L’outil de détection de plagiat comme copyscape vous aide à s’assurer régulièrement si votre contenu est dupliqué ailleurs sur Internet. Et si vous créez vos propres images, des outils comme iWatermark Pro vous permet d’y ajouter un filigrane avec votre nom ou le nom de votre site pour dissuader le vol.

➡️ Sauvegarder le contenu : Gardez quelque part une copie de sauvegarde de tous vos articles web. Cela vous permettra de démontrer que vous en êtes l’auteur en cas de litige.

➡️ Limiter l’accès à votre contenu : une autre stratégie pour prévenir le plagiat est de limiter l’accès à votre contenu. Vous pouvez le faire de plusieurs manières comme empêcher le clic droit sur votre site, la sélection de texte pour éviter que les utilisateurs ne copient très facilement votre contenu.

Les manipulations à faire pour limiter l’accès à votre contenu 

Empêcher le clic droit et la sélection de texte sur un site web peut être considéré comme une pratique qui peut irriter les utilisateurs, car elle limite leur interaction avec votre contenu. Cependant, si vous avez une raison légitime de le faire (par exemple, protéger le contenu protégé par le droit d’auteur), voici comment vous pouvez le faire en utilisant du code JavaScript.

Désactiver le clic droit :

<script type="text/javascript">
    document.addEventListener('contextmenu', function(e) {
        e.preventDefault();
    });
</script>

Pour l’ajouter à votre site WordPress, suivez ces étapes :

1️⃣ Accédez au tableau de bord de votre site WordPress.

2️⃣ Dans le menu de gauche, allez dans « Apparence » (ou « Thèmes » selon la version de WordPress que vous utilisez), puis cliquez sur « Éditeur ».

3️⃣ Dans l’éditeur de thème, recherchez le fichier dans lequel vous souhaitez ajouter le code JavaScript. Par exemple, vous pouvez le placer dans le fichier footer.php pour qu’il soit exécuté sur toutes les pages de votre site.

4️⃣ Ajoutez le code JavaScript à l’endroit approprié dans le fichier.

5️⃣ Enregistrez les modifications.

Désactiver la sélection de texte

<script type="text/javascript">
    document.addEventListener('selectstart', function(e) {
        e.preventDefault();
    });
</script>

Ce code empêchera la sélection de texte sur votre site web. Cependant, il est important de noter que cela peut également interférer avec d’autres fonctionnalités du navigateur, comme la recherche de texte, ce qui peut être un inconvénient pour vos utilisateurs.

Vous devez l’ajouter de la même manière que ce qui est décrit précédemment pour la désactivation du clic droit. Une fois ajouté au fichier de votre thème WordPress ou à un plugin personnalisé, il empêchera les utilisateurs de sélectionner du texte sur la page.

Comment poursuivre en justice une personne qui a volé ou plagié vos contenus web

Protection de contenus web contre le vol et le plagiat

Étape 1 : Recueillez des Preuves Solides

Avant d’engager des poursuites, il est essentiel de disposer de preuves solides pour étayer votre cas. Les éléments probants peuvent inclure :

➡️ Des captures d’écran du contenu plagié.

➡️ Des enregistrements de la date de publication de votre contenu original.

➡️ Des communications ou des correspondances montrant que vous avez demandé au plagiaire de cesser l’utilisation de votre contenu.

Toute documentation de votre dépôt de droits d’auteur, le cas échéant.

Étape 2 : Consultez un avocat spécialisé en droit d’auteur

Il est fortement recommandé de consulter un avocat spécialisé en droit d’auteur pour vous guider tout au long du processus. Les avocats expérimentés dans ce domaine peuvent vous aider à évaluer la solidité de votre cas, à rédiger des lettres de mise en demeure et à engager des poursuites judiciaires si nécessaire.

Étape 3 : Envoyez une lettre de mise en demeure

Avant de recourir aux tribunaux, votre avocat peut envoyer une lettre de mise en demeure au plagiaire. Cette lettre doit exiger la cessation immédiate de l’utilisation de votre contenu, ainsi que des dommages et intérêts pour le préjudice subi. Elle peut également donner un délai au plagiaire pour répondre.

Étape 4 : Engagez des poursuites en Justice

Si le plagiaire ne répond pas de manière satisfaisante à la lettre de mise en demeure ou refuse de coopérer, vous pouvez engager des poursuites en justice. Votre avocat déposera une plainte auprès du tribunal compétent, alléguant la violation de vos droits d’auteur.

Étape 5 : Préparez votre affaire

Votre avocat travaillera avec vous pour préparer votre affaire en rassemblant des preuves, en identifiant les témoins et en élaborant une stratégie juridique solide. Assurez-vous de fournir toutes les informations et la documentation nécessaires pour renforcer votre cas.

Étape 6 : Négociez ou poursuivez

Une fois que l’affaire est en cours, il peut y avoir des négociations entre les parties pour résoudre le litige à l’amiable. Si aucune solution à l’amiable n’est trouvée, le tribunal procédera à un jugement.

Étape 7 : Respectez la décision du tribunal

Si le tribunal juge en votre faveur, assurez-vous que le plagiaire se conforme à la décision, ce qui peut inclure l’arrêt de l’utilisation de votre contenu, des dommages et intérêts, et d’autres mesures spécifiques.

Il est essentiel de noter que le processus de poursuite en justice peut être complexe et coûteux, il est donc recommandé de travailler en étroite collaboration avec un avocat spécialisé pour maximiser vos chances de succès. De plus, il est toujours préférable de privilégier une solution à l’amiable lorsque cela est possible, afin d’économiser du temps et des ressources.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *